En un clic

Toute l'actu

flux rss Imprimer (nouvelle fenêtre)

PAS CLASSE LE 11 MAI ?

  • Retour
  • 02-05-2020
  • Par Commune Commune Thoury-Ferrottes <adresse.equipe.thoury@gmail.com>

PLUSIEURS MAIRES DU PAYS DE MONTEREAU S'OPPOSENT A LA REOUVERTURE DES CLASSES LE 11 MAI


Sur proposition de plusieurs Maires du Pays de Montereau, Yves Roy Maire de Thoury-Ferrottes a signé la motion ci dessous dans laquelle les Maires se déclarent contre la réouverture des classes le 11 mai prochain estimant que les conditions sanitaires de sécurité ne sont pas réunies. Cette motion sera adressée à Monsieur le Président de la République, à Monsieur le Premier Ministre, à Monsieur le Ministre de l’Education Nationale, à Monsieur le Recteur d’Académie, à Monsieur le Préfet de Seine et Marne, à Madame la Sous-Préfète de Provins, à Monsieur le Président de l’Union des Maires de Seine et Marne, à Monsieur le Président de l’Association des Maires Ruraux de Seine et Marne 

Nous, Maires de la Communauté de Communes du Pays de Montereau (77) :

• Après avoir pris connaissance de l’avis n°6 du Conseil Scientifique COVID-19 du 20 avril 2020 intitulé : sortie progressive de confinement prérequis et mesures phares  

• Après avoir pris connaissance de la note du Conseil Scientifique COVID-19 du 24 avril 2020 intitulé : Enfants, écoles et environnement familial dans le contexte de la crise COVID-19  

• Après avoir pris connaissance de la contribution de l’Association des Maires de France à la préparation du confinement en date du 21 avril 2020 • Considérant que les experts du Conseil Scientifique COVID-19 se déclare clairement défavorables à la réouverture des écoles le 11 mai : « Le Conseil scientifique propose de maintenir les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et les universités fermés jusqu’au mois de septembre • Considérant que le Conseil Scientifique est « favorable » au principe de « volontariat », prôné par l’ l’Association des Maires de France notamment et d’ores et déjà acté par le gouvernement 

• Considérant la série de recommandations du Conseil Scientifique pour permettre la réouverture des classes parmi lesquelles :  
• Une campagne massive d’information et d’éducation vis-à-vis des élèves, des enseignants et des agents. 
• La réorganisation des entrées et sorties afin d’éviter les rassemblements devant les établissements. 
• Le bionettoyage des établissements « plusieurs fois par jour ». 
• Le respect du mètre minimal de distance physique. « Si l’espace est insuffisant, les établissements devront réfléchir avant ouverture au rythme auquel ils peuvent accueillir les enfants, un jour sur deux, une semaine sur deux, etc. » 
• La prise du repas, plutôt qu’en salle de restauration, « dans la salle de classe, à la table ». 
• L’augmentation de l’offre en matière de transports scolaires, pour permettre d’y respecter la distanciation physique.

• Considérant l’absence totale de concertation entre les services déconcentrés de l’Etat et la plupart des communes signataires de la motion. 

• Considérant que la configuration des écoles, des structures d’accueils périscolaires, des restaurants scolaires ne permettent pas de respecter les préconisations du Conseil Scientifique 

• Considérant que l’Etat n’est pas en mesure de fournir aux communes les moyens nécessaires aux respects des dites préconisations, et que ces dernières n’ont plus les moyens financiers d’assurer ses nouvelles préconisations eu égard en autre aux baisses drastiques des dotations financières de l’Etat pour les collectivités ces 10 dernières années  

Au vu de l’ensemble de ces considérations, les Maires du Pays de Montereau estiment qu’ils ne peuvent répondre aux sollicitations légitimes qui leurs sont demandées pour accueillir en toute sécurité les enfants, les personnels de l’Education Nationale et les personnels communaux, ils décident donc de sursoir à l’ouverture des écoles, des structures d’accueils périscolaires et des restaurants scolaires et ce jusqu’à la prochaine rentrée scolaire 2020-2021 devant avoir lieu en septembre 2020.

Il va de soi que les communes maintiennent par contre l’accueil des enfants des personnels soignants et des forces de l’ordre qui a été mis en place dès le début du confinement. Si l’Etat souhaite maintenir sa position de réouvrir les écoles, il le fera en totale responsabilité en réquisitionnant les communes et en leur donnant les moyens humains, physiques et financiers pour qu’elles assurent ces missions dans de très bonnes conditions sanitaires , il en va de la santé de nos enfants, de nos personnels, de ceux de l’Etat, des parents d’élèves et plus largement de l’ensemble de nos concitoyens.

Suivent les signatures de Jérôme BONIFACIO Maire de Laval-en-Brie, James CHERON Maire de Montereau-Fault-Yonne, Pascal DALICIEUX Mairie de Blennes, Alain DEMELUN Maire de la Brosse-Montceaux, Isoline GARREAU-MILLOT Maire de Diant, Monique JACQUIER Maire de Misy-sur-Yonne, Denis MIGUET Maire de Cannes-Ecluse, Yves ROY Maire de Thoury-Ferottes, Romain SENOBLE Maire de Forges, Jocelyne TIMON Maire de Courcelles-en-Bassée et Jean-Luc AUZOU,
PLUSIEURS MAIRES DU PAYS DE MONTEREAU S'OPPOSENT A LA REOUVERTURE DES CLASSES LE 11 MAI